À hue et à dia
Les messages circulent à hue et à dia pour décrire cette épreuve, et cette étape, que traverse notre humanité quasi hébétée... Ils sont comiques, ironiques, cyniques, négatifs, paranoïdes, mensongers et puis lucides, optimistes, constructifs, lumineux, inspirés. On distingue nettement les freins et les élans propres à une période de transition entre deux civilisations ; d'une part la civilisation de masse qui a atteint son paroxysme au XXe siècle et d'autre part la civilisation de groupe inaugurant le XXIe. Les "Forces Économiques Dirigeantes"(1) poussent désespérément pour que perdure la civilisation de masse, on peut mener la masse comme on mène un troupeau ! Par contre il est moins facile de manipuler une civilisation de groupe dont chacun des éléments a développé une conscience... La première penche pour l'uniformité : un seul modèle de personnalité, coller au modèle, une seule religion ou presque et peu importe qu'elle soit matérialiste ou idolâtrice. La seconde fait le pari de l'unité à partir de la diversité : authenticité de l'être, religion individuelle ; si tous les individus sont différents, alors on peut croire en l'unité. L'unité ne peut s'atteindre qu'au niveau du plan spirituel des consciences individuelles. Fions-nous à l'évidence : « le vingt et unième siècle sera spirituel ou ne sera pas ». L'humanité a besoin de s'entendre sur ce qu'est la spiritualité individuelle.

ALIEN
Dans cette prétendue "guerre au virus" les gouvernements obéissent aux "F.E.D." et, avec l'excuse des lacunes d'anticipation, s'empressent d'imposer aux populations des mesures drastiques, draconiennes, convaincus que la civilisation de Panurge va perdurer. Illusion ! De ce qu'ils appellent guerre, nous ne connaissons en fait que la peur du danger. Il n'y a pas cette fois deux belligérants qui se font face. D'une minute à l'autre l'"ennemi" peut se manifester à l'intérieur de nous. On se souvient peut-être du film ALIEN... Ce n'est pas une guerre avec des généraux prenant l'apéritif au-dessus des cartes d'état major et téléphonant à leurs homologues adverses pour savoir quelles usines préfèrent-ils voir détruites en vue de l'après-guerre industriel ? Nous avons en mémoire, plus ou moins profonde, ces combinaisons au nom des "élites". Certes, dans mon éducation de français moyen est vif le souvenir du grand-père, boulanger et poète, qui, depuis la" tranchée Hélène" en 1916 dans la Somme, écrivait tout cela en vers alexandrins... Combinaisons, arrangements, au détriment du petit, du humble, du membre du troupeau, de celui qui n'aurait jamais l'idée de s'offrir une salle de bain avec robinetterie en or...

Sagesse
Sans pour autant écarter les messages de rire et de bonne humeur, je suis sensible aux messages qui favorisent la contagion de l'optimisme en s'appuyant sur la sagesse millénaire. Notamment les essais d'interprétation de la signification de cette pandémie qui s'en réfèrent aux écoles traditionnelles : kabbale, alchimie, astrosophie, tarologie, yi-king, etc... Les chercheurs de ces courants ont le mérite d'observer, à travers les apparences propres à chaque époque, les causes constantes, quel que soit le millénaire, ces causes récurrentes que l'ont peut appeler lois cosmiques. À signaler la lettre d'Annick de Souzenelle sur les Sept Plaies d'Égypte (2), d'une clairvoyance extraordinaire avec ce : "va vers toi"... Puis l'étude savante du Docteur Dransart de Grenoble dissertant sur la carte 9 du Tarot, l'Ermite, à partir du terme COVID-19 ramené à sa valeur numérique (addition théosophique) (3). Et bien d'autres...

Pronostication
Concerné personnellement par la symbolique de l'Ermite j'ai ré-ouvert un ouvrage dans lequel cette figure de l'Ermite est en évidence. Le livre s'intitule "Les Prophéties de Paracelse"(4), mais le titre original : " Pronostication ", serait plus approprié pour ce calcul de probabilités paru en 1536. Paracelse était médecin, alchimiste, astrologue et métaphysicien. L'ouvrage décrit 32 périodes de 24 années définies à partir d'opérations complexes en astrologie, arithmosophie et kabbale, chacune comprenant une illustration et une narration allégoriques. Chaque période présente une potentialité d'évènement concernant l'humanité. Une traduction française contemporaine a été réalisée aux alentours de 1940, finalement publiée 40 ans plus tard ; l'allégorie étant alors accompagnée d'un commentaire ayant pour but de proposer une base d'interprétation (5). La figure de l'Ermite est attachée à la période 1992-2016. Aujourd'hui, bien sûr, c'est le cycle suivant qui nous intéresse : 2016-2040.  En voici l'énoncé :



 

 

 

Règlement de comptes
Bientôt ce texte aura cinq cent ans et la résonance actuelle de ses accents nous parle. La notion de molosse, qui fait suite aux figures et périodes qui précèdent, évoque la puissance oppressante des régimes totalitaires monarchiques ou religieux, régimes combattus et amoindris. Mais, alors qu'on s'attendrait à l'annonce, enfin, d'un paradis démocratique, il est plutôt question d'un règlement de comptes ! Tel est pris qui croyait prendre. On peut y voir la concurrence entre citoyens des pays colonisés "fournisseurs" de matières premières et citoyens bénéficiaires de ces richesses. Les migrants en masse ne viennent-ils pas réclamer leur pourcentage ? Bientôt nos musées afficheront les justificatifs de leurs acquisitions ou "cadeaux", autant de merveilles, reçus de représentants des cultures antiques et primitives... N'entrevoit-on pas une idée de dépassement de la démocratie qui, perdant son organisation, aboutirait au désordre ? Ce qui pose la question de l'éthique, du système de valeurs qui pourra contenir les populations livrées à elles-mêmes après s'être débarrassées de toute forme de pouvoir encombrant...? En termes actuels nous dirions : qu'en est-il de la démocratie effectivement directe ?

Prise de conscience
Bien sûr ce texte ne propose que des schémas, des patterns pour des séquences de 24 années, concernant la marche de l'humanité, toutefois les idées soulevées donnent sérieusement à réfléchir. Aujourd'hui pourtant se dessine une forme de pouvoir inquiétant, qui pourrait devenir une autre forme de molosse, représenté par 7 personnes qui détiennent  à elles sept la moitié de la fortune du monde... Un molosse à sept têtes, nouveau monstre mythique ? Mais ce type de pouvoir ne pourra parvenir à s'organiser pleinement face au phénomène nouveau qui est en train de se produire. Pour la première fois de son histoire l'humanité vit une prise de conscience planétaire qui, une fois retombées les agitations dues à la pandémie, s'avèrera être une prise de conscience spirituelle, avec des développements imprévisibles et surtout impalpables pour les statisticiens des "F.E.D."...

Renversement
Le texte cité n'est pas à prendre à la lettre, il utilise un langage courant placé sur des symboles aux résonances très amples. Chacun y choisira son ou ses thèmes de réflexion. RENVERSEMENT est le titre attribué à cette "figure" par le commentateur. Pour ma part, après maintes cogitations sur la symbolique évoquée par le nombre de l'année nouvelle 2020, avec cette mise en balance des deux 20, le mot renversement m'a interpellé. Un 20 concerne le millénaire, unité de temps pour une civilisation, l'autre 20 concerne le centenaire soit la durée d'une incarnation. Lequel des deux prime quand on veut lire un message dans la forme de ce nombre ? Celui de l'humanité ou celui de ma petite vie ? Accepterais-je un renversement de situation en prenant en compte le sort des autres ou de l'autre en même temps que le mien propre ? Comprendrai-je que le fait d'appartenir à une nation puissante ne justifie point ma supériorité sur le quidam de telle nation moins puissante ? Ne puis-je entendre que je suis contraint et forcé de tenir compte de mon environnement, que je le veuille ou non ?

La peur
Alors que peut-on voir si ce n'est un choix à divers étages ? L'espèce humaine développe une contagion, les individus s'avèrent nuisibles potentiels entre eux. En fait, bien que vecteur, ce n'est pas exactement le virus qui tue, mais la réponse du corps ou de certains corps qui se défendent mal ou qui, par la peur, se défendent trop et subissent une réaction immunitaire en excès et fatale. Peur et panique. Notre instinct animal de conservation "subodore", "flaire" la situation, la déraison va très vite : la vie de l'humanité sur Terre est peut-être menacée...?
À cause du confinement et de la distanciation sociale on ne peut pas faire autrement que de tenir compte de l'autre, trop proche ou trop éloigné. Et on balance entre deux visions de l'autre : ou bien je considère l'autre comme un danger, il me contamine, je tombe malade et ma fin est proche ; ou bien je prends conscience que ma conception de l'autre est à remettre totalement en question pour le voir autrement que comme une menace ! Me défaire des litanies du gouvernant miné par la peur de son mentor financier, cette peur du "commandeur" — en référence à l'opéra Don Giovanni de Mozart —.

Possession
Donc reconsidérer la nature même, la qualité même, de la relation à l'autre, qu'il soit proche ou inconnu. La relation à l'autre ne doit plus fonctionner sur la possession ou la fusion. Une relation entre deux amis ne doit plus se bâtir sur le rapport dominant dominé, le dominant étant en possession des clés de la relation. L'amour dans le couple ne doit plus se fonder sur la fusion qui est la recherche d'un ego à deux... L'amour par le cœur, ego désintéressé, vise la communion, sentiment d'ordre spirituel, centrifuge ; l'amour par le plexus solaire vise un échange réciproque d'affection, émotion strictement hédonique, centripète. Nous avons à nous familiariser avec l'autre partie de notre être qui est derrière l'ego et changer complètement notre regard vers l'autre en conséquence.

Rituel
Dans le rythme de notre quotidien un renversement a déjà commencé à se produire. Notre système de soins gratuits ne déclenche plus la suffisance du citoyen qui estimait que tout lui est dû ; un rituel s'installe : on applaudit le personnel soignant. Il y a fort à parier qu'il en restera quelque chose. Bien sûr "Jean qui pleure et Jean qui rit "; on applaudit les policiers, le lendemain on les hue. Mais pour les soignants c'est un phénomène nouveau et quasi planétaire.
D'où, "l'imagination au pouvoir", comme on lisait sur les murs du quartier latin en 1968 ; pour développer cette relation altruiste consciente, pourquoi, par exemple, ne pas donner des cours de soins aux enfants dès l'école primaire, voire une formation de secourisme adapté ? Les vrais changements en profondeur se produisent avec l'éducation dans les jeunes années. Le renversement de situation est ce que nous souhaitons tous, ou presque ; en tout cas le souhait est planétaire.

Le Jugement
Dans son analyse le docteur Dransart évoque également la signification du nombre 20. Il se réfère à la vingtième lame du Tarot : qui a pour titre "le Jugement" et mentionne une interprétation courante de cette carte qui est, entre autres, la révélation. Et pour pousser cette étude, comment regarder à nouveau  le nombre 2020 qui comporte deux fois ce 20 ? La révélation en balance avec quoi ? Ne pourrait-on dire : avec l'apocalypse ? Or le sens étymologique de ce terme, qui signifie catastrophe, est : révélation... Et il apparaît que bien souvent des termes appartenant au vocabulaire spécifiques de la spiritualité inversent leur sens en passant dans le langage de la rue, avatar, mystère, etc.... Alors, le mot apocalypse revenant à sons sens d'origine, n'y aurait-il pas là également renversement  ? "Le XXIe siècle sera..."

Le doigt
La question n'est pas de chercher la vérité directement dans les nombres ou les signes qui attirent notre attention par leurs répétitions, similitudes, synchronicités, mais d'engager au travers de chacun d'eux une étude pour comprendre la loi naturelle qui l'a induit et ainsi se trouver en phase avec le plan et la mécanique cosmiques dont émanent les lois naturelles.
Nombreux sont les sages depuis des millénaires qui entreprennent cette démarche ; l'étude de leurs enseignements est indispensable pour se rendre lucidement réceptifs aux nombres et aux signes, ces messagers des lois du cosmique. Vouloir trouver directement la vérité dans le seul signe ou nombre apparu de manière fortuite, conduit à la superstition et au manichéisme de Madame Irma. Quand le sage montre la lune l'imbécile regarde le doigt (Lao Tseu)...

Petit réveil
Allons-nous vers un renversement de situation ? Ou allons-nous reculer pour mieux sauter ? Ma génération n'a fait qu'accumuler les prises de conscience depuis le petit réveil de mai 68, et les "F.E.D." ont accumulé les lingots d'or. Mais ma génération a compris que ce n'est pas par la guerre que tout se résout, guerre à canons, ou guerre à virus. Certes les prises de conscience, mais, dans la foulée : l'action, la maîtrise de soi-même, de l'être en corps et en esprit, ce que professait le docteur Paracelse. Individuellement, puis à deux, puis à plusieurs, en groupe de consciences. Pour comprendre un jour que l'on a créé, au nom du cœur, une conscience de  groupe, un égrégore.

 

 

———————————————————————
(1) Caricature d'une organisation hypothétique.

(2) Faites-moi savoir si vous souhaitez la recevoir.

(3) Idem.

(4) LES PROPHÉTIES DE PARACELSE, traduction de Armel GUERNE, Éd. du Rocher, 1985.

(5) Commentaires de Jean-Charles PICHON (1920-2006)
                                                                                 

 

                                                                                                                                                                    moment 6
                                                                                                                                                                    mai 20 CD








 

Vingt et unième figure — Quand le calme sera revenu et ta garde relâchée et ton molosse lassé et abattu, c'est alors que tu seras visité dans ton propre nid, toi et tes petits, et tu devras lui céder, à celui dont tu attendais qu'il cédât devant toi, et tes biens comme ton nid tu devras les abandonner. Donc il t'arrivera ceci, que toi et les tiens tomberez dans les rêts, qu'aux autres tu avais tendus,  et plus jamais tu ne seras celui que tu avais été, et non plus tes enfants ne seront ce qu'avaient été leurs aïeux. Ton vêtement viendra parer ton ennemi et te déprisera.

RENVERSEMENT